Je ne vais pas revenir sur l’argument économique. Le capitalisme t’a rendu malade, il faut rentabiliser, il faut de l’argent pour combler le gouffre sans fond qu’est la dette de l’Etat et autres projets, et le reste, on s’en fiche. A un moment donné, va falloir que tu te poses et que tu réfléchisses à tes paroles et à tes actes. Tu n’es pas arrivé à ton poste actuel par magie. Je te rappelle que les femmes ont obtenu le droit de vote -seulement- en 1944 en France. Alors ton mépris et ton paternalisme, tu te les gardes bien pour toi. Ton discours est dangereux et nocif, et ne me dis pas que je suis paranoïaque et que je vois le mal partout. Je prends les devants, je les connais les arguments à deux balles.

……….

Tu peux retrouver la lettre complète ici !

Publicités