Bref, je vois bien ce qui vous tracasse, toi et tes copains. Vous êtes là, à vous défendre assez maladroitement finalement, parce que soyons clairs, vous n’avez qu’une seule raison de rejeter un tel texte. Je ne pense pas que soyez à l’aise avec le corps d’autrui à un point tel que vous assisteriez sans sourciller à un bal quotidien de ménorrhées, laissant çà et là des traces sanguinolentes sur le mobilier urbain. Non, sans surprise, je pense que la raison principale, c’est l’argent. Ben oui, les règles c’est un abonnement mensuel à une taxe ! Les personnes réglées sont nombreuses et, le principe des règles c’est qu’elles pointent le bout de leur nez chaque mois, ou du moins, régulièrement. Nombreuses sont les personnes ayant des pertes abondantes, voire hémorragiques, et dans tous les cas, rares sont les individus à se passer de toute protection hygiénique. Alors oui, bien sûr, ça fait un sacré paquet de sous tout ça, la somme de 55 millions d’euros a même été évoquée ! Je vous entends de là : « On va le récupérer où cet argent ? ». Le truc c’est que la dernière fois que j’ai regardé, je ne suis pas député, moi, donc j’en sais rien. Assez naïvement je me dis qu’en redonnant du pouvoir d’achat aux personnes ayant leurs règles, on tient peut-être le bon bout.

……….

Tu peux retrouver la lettre complète ici.

Publicités